Mon deux roues est-il assuré si je pars à l’étranger ?


Voyager, oui, mais jamais sans votre cylindrée ! Une précaution s’impose avant de partir à l’étranger au guidon de votre véhicule préféré. Est-il bien assuré ?

Un départ, ça se prépare

L’entretien régulier de votre deux roues est indispensable pour la préparation d’un voyage à l’étranger :   vous assurera une sécurité optimale lors de vos déplacements. Lors d’un long trajet, d’autant plus si celui-ci s’effectue loin de votre domicile, quelques précautions vous permettront de prévenir les différents problèmes que vous pourriez rencontrer.

Premier passage obligatoire : la vérification de vos pneumatiques ainsi que les niveaux d’essence et d’huile. Classique, mais fondamental.
Pensez également à vous munir de quelques outils, qui vous seront d’une grande aide en cas d’incident « technique ».

  • Outils nécessaires au changement d’une roue, de bougie et un kit de réparation en cas de crevaison vous permettront de réagir rapidement en cas de défaillance d’une de ses pièces.
  • Tournevis, canif pince et scotch complèteront ce matériel de premier secours.

Notre conseil : Afin de partir en toute tranquillité, la révision totale de votre engin motorisé reste le meilleur moyen d’éviter tout ennui lié à votre véhicule.

Comment démarcher en cas d’accident à l’étranger ?

Les infos à avoir sur soi au moment du départ :

  • les coordonnées de votre assureur, qui à tout moment pourra vous rappeler les clauses de votre contrat d’assurance moto
  • la carte verte, bien évidemment, mais pour une raison simple : elle représente votre responsabilité civile lorsque vous êtes à l’étranger.

L’indemnisation, selon les pays, diffère. Ainsi, pour définir les responsabilités lors d’un accident, c’est  souvent la loi locale qui s’applique. Quelques exceptions cependant, notamment si les deux véhicules entrés en collision sont français ou si l’accident s’est déroulé dans un pays relié à l’Union Européenne.

Remplissez dans tous les cas un constat avec l’autre conducteur, et conservez les informations relatives à son assurance. L’accident doit être déclaré à votre assureur et à l’assureur de l’autre conducteur.

En cas de doute, prenez contact avec votre assurance moto ou votre assurance scooter pour toute information supplémentaire.

Le FGAO : une sécurité supplémentaire

Dans tous les cas, l’assureur concerné est tenu de présenter une offre d’indemnisation dans les 3 mois qui suivent l’accident (il faut que le dommage ait été quantifié et que la responsabilité ne soit pas contestée). Si ce n’est pas le cas, le FGAO, le Fonds de Garanties des Assurances Obligatoires de dommages, peut intervenir.

Cet organisme d’indemnisation dispose de deux mois pour reprendre la gestion d’un dossier de litige et procéder à l’indemnisation si nécessaire. Une véritable sécurité!

En savoir plus sur le FGAO : http://www.fondsdegarantie.fr/indemniser
Contracter une assurance scooter : https://scooter.club14.com/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *